Comprendre
Mieux cerner les tenants et aboutissants des bilans auditifs

Bilan auditif

Les pertes d’audition sont fréquentes et dégradent le confort de vie des nombreuses personnes concernées. Elles conduisent parfois à un isolement social et à une gêne quotidienne, entraînant dépression et mal-être pour les cas les plus graves. Pourtant, tout fatalisme doit être écarté, car diverses solutions existent. Tester son audition auprès d’un professionnel de santé reste nécessaire pour bénéficier des meilleurs diagnostics et traitements possibles.

Qu’est-ce qu’un bilan auditif ?

Comme vous réalisez des bilans visuels pour mesurer l’acuité de vos yeux, à partir d’un certain âge il est également nécessaire de tester régulièrement les capacités de vos oreilles. Vous pouvez pour cela prendre rendez-vous chez votre audioprothésiste, qui pourra vous faire passer différents examens : il vous posera tout d’abord quelques questions sur votre histoire, votre environnement quotidien et vos antécédents familiaux. Après avoir examiné vos oreilles à l’aide d’un otoscope, pour vérifier l’absence de lésions internes, il passera au test global. Pour cela, dans une pièce insonorisée, il réalisera deux sortes d’examens : une audiométrie tonale afin de tester votre perception des sons ; une audiométrie vocale pour contrôler votre seuil de compréhension de la parole.

L’ensemble du bilan auditif a pour but de déterminer si vous devez être appareillé, et quel type de prothèse convient au mieux à vos besoins !

Pourquoi faire un test auditif ?

Deux raisons peuvent amener à faire un test auditif :

La première, assez évidente, est de ressentir une perte ou une gêne au niveau de l’audition. Vous faites répéter vos interlocuteurs ? Vous augmentez le son de votre téléviseur, mais entendez toujours faiblement les émissions ? Vos proches remarquent que vous êtes perdus ? Vous souffrez de problèmes d’équilibre ? N’attendez alors plus pour prendre rendez-vous chez votre audioprothésiste. Souffrir d’acouphènes doit aussi vous conduire à consulter, car ceux-ci peuvent constituer un handicap au quotidien, et peuvent être atténués par un appareil auditif !

La deuxième, c’est la prévention ! Tester vos oreilles alors qu’elles entendent parfaitement représente pour les spécialistes un « examen d’étalonnage » : cela permet (et à vous aussi !) d’avoir un point de repère par la suite pour mesurer une éventuelle perte d’audition. Vous pourrez ainsi vous rendre compte que vous entendez moins bien, et réagir au plus vite. Essentiel donc à partir de 60 ans !

Où et quand faire un bilan auditif ?

Si vous souffrez d’une perte auditive, d’hyperacousie ou d’acouphènes, n’attendez pas : prenez rendez-vous dès les premiers symptômes.

Auprès de qui réaliser un test ? Votre audioprothésiste peut effectuer le premier bilan, et ce gratuitement. Celui-ci pourra ensuite vous orienter vers un ORL (oto-rhino-laryngologiste) pour des examens plus poussés. Il est en effet le seul à pouvoir détecter des pathologies telles qu’une tumeur bénigne ou un blocage de l’osselet, qui nécessitent une chirurgie. Si, en revanche, il vous conseille une prothèse auditive, vous pourrez être amené à revoir votre audioprothésiste, afin de déterminer quel type d’appareil vous conviendra.

Cependant, avant les premiers signes d’une perte auditive, un contrôle auditif régulier est préconisé :

  • Aux personnes de plus de 60 ans
  • Aux personnes sujettes à des otites chroniques
  • Aux personnes particulièrement exposées au bruit en milieu professionnel
  • Aux personnes prenant un traitement pouvant nuire à leur audition
  • Aux personnes ayant dans leurs familles des antécédents de surdité précoce (avant 50 ans)
Faire tester son audition est essentiel qu'importe l'âge

Comment tester son audition ?

Il existe plusieurs manières de tester son audition :

  • La première, plus recommandée, est de se rendre chez un spécialiste. Votre audioprothésiste peut faire un premier bilan gratuitement en 30 minutes ; votre ORL peut réaliser un examen médical de vos oreilles, analyser les résultats, puis vous orienter vers des solutions médicamenteuses, chirurgicales ou mécaniques ; dans le dernier cas, vous vous rendrez à nouveau chez votre audioprothésiste, qui réalisera de nouveaux tests et vous fera si besoin essayer un appareil adapté à vos besoins
  • La deuxième, qui peut être un préalable, mais en aucun cas ne remplacer la première : réaliser un test en ligne. Parfois il s’agit juste de répondre à quelques questions, d’autres fois vous devez réagir à des signaux sonores ; quel que soit le résultat, en cas de doute mieux vaut s’adresser à un spécialiste !

Test auditif en ligne, fiable ?

Aujourd’hui, il existe une multitude de tests en ligne. Comment se déroulent-ils ? Il vous sera d’abord demandé d’enfiler votre casque, puis de régler le volume de votre ordinateur. Ensuite, soit vous devrez cliquer à chaque signal sonore ; soit vous entendrez des phrases prononcées dans un milieu bruyant, et vous devrez en restituer le contenu. Cela semble facile et rapide, mais méfiance :

  • Ces tests, s’ils peuvent être un préalable à une visite chez un spécialiste, ne remplacent en aucun cas l’œil avisé d’un professionnel de l’audition.
  • Seul un ORL peut déceler des troubles médicaux au niveau de vos oreilles, et vous conseiller le traitement adapté ou soutien pour mieux entendre.
  • Faites très attention aux propositions d’achat d’appareil auditif en ligne : un passage chez votre audioprothésiste est obligatoire avant tout appareillage. Mal appareillé, vos troubles auditifs persisteront… Et avec l’âge, bien entendre est essentiel pour maintenir une bonne santé cognitive !

Bilan auditif : à chaque âge son rendez-vous !

De la naissance à la fin de la vie, contrôler son audition est essentiel… Le point sur les rendez-vous à ne pas manquer en fonction de votre âge :

  • À la maternité, l’audition des nouveau-nés est testée systématiquement ;
  • Durant l’enfance, des examens auditifs réguliers sont conseillés : trois la première année, puis lors des visites médicales obligatoires en petite et grande section de maternelle. En cas d’otite chronique, l’audition doit être contrôlée régulièrement.
  • À l’adolescence, votre enfant reçoit ses premiers écouteurs : restez vigilant sur le volume sonore et n’hésitez à consulter en cas de doute, des auto-test audio pour ado peuvent également aider à faire le point,
  • À l’âge adulte, faites régulièrement tester votre audition si votre métier vous expose à des bruits importants, ou en cas d’antécédents familiaux
  • À partir de la soixantaine, même sans symptômes, des bilans auditifs réguliers sont des balises importantes pour repérer une future baisse de l’ouïe
Faire tester son audition n'est pas une question d'âge

Faut-il une ordonnance pour tester son audition ?

Bonne nouvelle pour tous ceux qui repoussent sans cesse le moment d’appeler leur ORL : vous pouvez faire tester votre audition sans ordonnance, chez votre audioprothésiste !

Ce rendez-vous gratuit dure environ 30 minutes. Il permet de faire un premier bilan : si vous entendez parfaitement, pas besoin de consulter un médecin spécialiste ! En revanche, en cas de doute, vous n’aurez plus le choix : votre audioprothésiste vous orientera chez l’oto-rhino-laryngologiste, pour des tests plus approfondis. Celui-ci vous fera alors une ordonnance pour un traitement ou un éventuel appareillage : car oui, quoi qu’il arrive, pas de prothèse auditive sans avis médical !

POUR ALLER PLUS LOIN…