Comprendre
Où se rendre pour faire un bilan auditif complet et efficace

Où faire un test auditif ?

Les tests auditifs en ligne

Il est possible de réaliser un test auditif – ou test dit de « surdité » – en ligne afin d’évaluer son éventuel niveau de dégradation. Le fonctionnement nécessite haut-parleurs ou écouteurs, et la personne intéressée doit signaler si elle entend ou non diverses fréquences, envoyées aléatoirement dans les oreilles à différents niveaux d’intensité.

De nombreux sites proposent des tests auditifs gratuits plus ou moins élaborés, qu’il faut néanmoins prendre avec une certaine distance. Ils ne font pas office de diagnostic de l’audition. Les tests audiométriques disponibles en ligne sont en général peu fiables, car trop peu précis. Mieux vaut privilégier l’expertise d’un professionnel médical et réaliser les mesures en centres dédiés.

Les personnes estimant souffrir d’une baisse de leur acuité auditive doivent se rendre prioritairement chez leur médecin généraliste, ou chez un O.R.L, pour bénéficier des meilleurs diagnostics existants.

Les tests gratuits

Si certains centres peuvent réaliser un bilan auditif gratuit – tels qu’Audition Conseil3, qui dispose d’une importante présence en France – il reste nécessaire de consulter prioritairement un médecin généraliste ou un ORL.

Il est également utile de savoir qu’une consultation chez un O.R.L est prise en charge par la Sécurité Sociale à hauteur de 70%, si elle fait suite à une indication d’un médecin traitant. En revanche, une consultation hors parcours de soin n’est remboursée qu’à hauteur de 30%. Pour toute personne bénéficiant de la CMU-C – Couverture maladie universelle complémentaire –, le remboursement se fera dans sa totalité (100%).

Votre médecin généraliste vous aide à tester votre audition

Le rendez-vous chez son médecin généraliste pour effectuer un bilan auditif

Le médecin généraliste est la première personne à contacter en cas de problème lié à l’audition. Il réalise un bilan de votre audition et évalue une éventuelle dégradation de l’ouïe. Il procède à une consultation approfondie, en posant diverses questions pour comprendre les symptômes ressentis par le patient, et leurs origines. Il examine bien entendu les oreilles afin de déceler tous problèmes mécaniques, tels qu’un bouchon de cérumen ou bien une otite.

En cas de dommage particulièrement visible au niveau de l’oreille – interne ou externe –, il pourra prescrire un traitement, ou bien pratiquer une ablation s’il s’agit d’un bouchon.

Parfois, il peut aller plus loin en mettant en place un dépistage auditif : il demandera au patient de répéter des mots chuchotés, ou de suivre une conversation à voix basse. En fonction des résultats, il pourra indiquer directement une consultation chez un O.R.L qui diagnostiquera le niveau de perte auditive et les éventuels traitements à mettre en place.

En cas de douleurs violentes et soudaines ou d’assourdissement brutal et total d’une oreille, il est cependant conseillé de prendre rendez-vous le plus rapidement possible chez un O.R.L. En cas d’indisponibilité de celui-ci, il faut se rendre aux urgences sans attendre, surtout si des saignements sont constatés au niveau de l’oreille, ou si des acouphènes particulièrement forts et désagréables sont entendus.

La consultation chez un O.R.L

L’O.R.L se consacre à l’étude et au traitement de plusieurs zones du corps : le nez et les sinus, ainsi que la gorge et le cou, les glandes salivaires, et bien entendu l’oreille (interne, moyenne et externe).

Ce professionnel réalise un examen auditif précis, dresse le meilleur diagnostic, et propose un traitement efficace aux patients victimes de dégradation auditive. Lors de la consultation, différentes étapes vont être suivies afin d’apporter des soins spécifiques. Elle est assez rapide et dure en général entre 10 et 45 minutes. Elle commence par une discussion sur les symptômes, les sensations, les gênes éventuelles, et les éléments déclencheurs. Il s’agit de connaître au mieux le passif de la personne traitée, notamment les antécédents familiaux, ainsi que son quotidien.

Une fois cette première phase effectuée, l’examen médical commence afin de déterminer la perte auditive et son étendue. Un examen audiométrique peut être réalisé. Il se découpe en deux étapes :

  • Audiométrie tonale : le patient est isolé dans une pièce insonorisée, avec un casque sur les oreilles. Le spécialiste va envoyer des sons à différentes fréquences (de 125 à 8000 hertz), à droite et à gauche de façon aléatoire, et demander au malade de faire signe quand celui-ci entend un bruit. Le recoupage des données sous forme de diagramme permet ensuite d’évaluer le niveau de dégradation éventuel.
  • Audiométrie vocale : le but est d’évaluer la capacité du patient à comprendre et discriminer la parole, en lui faisant répéter des mots entendus à différents niveaux d’intensité. Ce test est également appelé « test d’intelligibilité du langage ».

Une fois les résultats d’examens analysés, l’O.R.L va dresser un diagnostic, le plus précis possible, de l’état de l’audition du patient. Il effectuera, en fonction des symptômes et de la perte mesurée, de possibles tests supplémentaires pour écarter toute misophonie – réaction de souffrance aux sons – ou hyperacousie. Aujourd’hui, de nombreuses solutions existent face à la surdité, parlez-en à un professionnel.

1 « Trouvez le centre auditif le plus proche de chez vous » Audition Conseil https://www.auditionconseil.fr/audioprothesiste/

POUR ALLER PLUS LOIN…