Comprendre
Tarifs et remboursements proposés pour vos tests et bilans auditifs

Mon bilan auditif : quel tarif et quel remboursement ?

Un test auditif est-il important ?

Bien sûr, un test auditif est essentiel, voici pourquoi :

  • Les pertes d’audition passent souvent inaperçues ;
  • Mal entendre isole la personne de son entourage ;
  • Elle ne profite plus pleinement de ses loisirs, se privant de repas au restaurant ou de sorties dans des lieux bruyants ;
  • Accepter de moins bien entendre, c’est le premier pas pour se faire aider : une nouvelle vie commence !
  • Dernier argument, et non des moindres : c’est gratuit !

Où effectuer mon bilan auditif ?

  • Chez mon audioprothésiste : renseignez-vous sur votre centre spécialisé dans l’audition le plus proche, puis prenez rendez-vous. C’est gratuit et les délais ne sont pas les mêmes que chez votre ORL ! Votre professionnel vous fera passer des tests d’audiométrie pour déterminer si vous avez besoin d’un appareil. Si tel est le cas, il vous orientera vers votre ORL. Sinon, vous serez rassuré et pourrez dormir sur vos deux oreilles !
  • Chez mon ORL : Si votre médecin ou votre audioprothésiste vous l’a conseillé ; ou si votre perte d’audition est associée à des vertiges ou à des acouphènes… N’hésitez pas à vous rendre chez votre otorhino- laryngologiste.

Le test doit-il impérativement être réalisé par un ORL ?

Le test gratuit réalisé chez un audioprothésiste n’est pas un examen médical, mais un premier bilan préventif. Avant tout appareillage, vous devez impérativement prendre rendez-vous chez votre ORL. De plus, bien que cet examen ne soit pas entièrement remboursé, son expertise permettra à ce spécialiste de détecter un problème plus grave, telle qu’une tumeur ou une maladie chronique.

Quand et pourquoi prendre rendez-vous pour un bilan auditif ?

  • Dès que vous ressentez une gêne, un bourdonnement ou un sifflement, que vos proches remarquent que vous augmentez le son de la télévision, que vous leur demandez de répéter plus régulièrement… N’attendez pas ! Il est prouvé que plus on augmente en âge, plus la perte d’audition entraîne les risques de sénilité. Prenez rendez-vous chez votre audioprothésiste pour un bilan auditif gratuit dès les premiers signes !
  • A partir de 60 ans, il est conseillé de réaliser un bilan préventif tous les ans, de la même manière que l’on fait contrôler sa vue. Cela s’appelle un bilan « d’étalonnage » : vous aurez ainsi un repère sur ce qu’est « entendre normalement », élément essentiel pour se rendre compte que votre audition a baissé ! Là encore, plus ils sont détectés tôt, plus vos troubles auditifs pourront être palliés rapidement… Et votre vie sociale n’en sera que moins impactée

Quel est le prix d’un test auditif ?

  • Tarif du bilan auditif chez un ORL: Un audiogramme coûte autour de 100 €. Il est remboursé à 70 % par rapport à la base de la Sécurité sociale, si le patient est orienté par son médecin traitant, et hors dépassement d’honoraires. Cette base étant de 30 €, il sera donc remboursé 21 € et devra débourser 79 € environ. Le reste à charge peut être pris en charge totalement ou partiellement par sa mutuelle.
  • Prise en charge dans une clinique spécialisée: dans ces établissements, ce sont souvent des médecins ORL qui pratiquent aussi en libéral, mais qui appliqueront alors des tarifs plus élevés ;
  • Coût d’un test audiométrique chez votre audioprothésiste: le premier examen, aussi appelé bilan auditif, est gratuit ! Cependant, si celui-ci révèle une perte d’audition, vous devrez alors vous rendre chez votre ORL.

Astuce : pour savoir si votre ORL pratique les dépassements d’honoraires, renseignez-vous sur son secteur de conventionnement. Les spécialistes conventionnés en Secteur 1 ne pratiquent pas de dépassements, ceux en secteur 2 pratiquent des dépassements modérés, quant à ceux du secteur 3, ils sont libres d’appliquer les tarifs de leur choix.

Remboursement des différents tests auditifs

Un test auditif est-il remboursé ?

Le bilan auditif réalisé chez votre médecin ORL est en partie remboursé par la sécurité sociale. Les personnes souffrant d’une perte d’audition liée à une affection de longue durée peuvent même se voir remboursés intégralement. Votre complémentaire santé peut prendre en charge une partie de la somme restante.

Quelle est la différence entre un test d’audition gratuit ou payant ?

Bilan préventif chez un audioprothésiste, un premier test auditif gratuit pour faire le point

Test d’audition payant chez un ORL : un vrai examen médical, effectué par un médecin et en partie remboursé par la sécurité sociale

Comment se déroule un test auditif gratuit en centre ?

Votre audioprothésiste respectera plusieurs étapes, afin de comprendre, d’analyser, de tester et de réfléchir à la solution la plus adaptée à vos troubles auditifs.

  • Comprendre : il s’entretiendra d’abord avec vous afin de déterminer l’origine de votre perte d’audition. Avez-vous des antécédents familiaux ? Travaillez-vous dans un environnement bruyant ? Avez-vous subi un traitement (par exemple une chimiothérapie) pouvant engendrer des dommages dans la sphère ORL ? Enfin, comment votre mode de vie est-il impacté par la perte d’audition ?
  • Analyser : le spécialiste examinera tout d’abord vos oreilles avec un otoscope, petit appareil muni d’une caméra qu’il introduira dans votre conduit auditif. Cela lui permettra d’examiner votre tympan, votre pavillon et votre conduit auditifs, afin de déterminer quelle partie est touchée.
  • Tester : Votre audioprothésiste procédera alors à des tests audiométriques, pour affiner son diagnostic. Il en existe deux sortes : l’audiométrie tonale, qui permet de vérifier votre perception des sons de différentes fréquences ; l’audiométrie vocale, lors de laquelle vous entendrez des séries de mots que vous devrez répéter. Cette deuxième partie permet d’affiner l’examen de votre compréhension de la parole, et de détecter d’éventuels problèmes neurologiques. Enfin, le spécialiste pourra au besoin effectuer des tests plus poussés, tels que l’impédancemétrie ou encore la tympanométrie. Tous ces examens se déroulent dans une cabine insonorisée : ils nécessitent de porter un casque plus de précision, voire parfois l’utilisation d’une sonde pour des vérifications approfondies.
POUR ALLER PLUS LOIN…