Comprendre
Les symptômes des acouphènes

Les symptômes des acouphènes

Lorsque l’on parle d’acouphènes, on pense immédiatement à des bruits stridents et gênants, dont l’intensité et la fréquence peuvent varier, mais que seul le patient atteint peut entendre. Loin d’être imaginaires, ils ont des causes mécaniques et physiologiques. Celles-ci touchent l’oreille interne, mais peuvent également provoquer des symptômes divers : sensation de vertige, perte d’équilibre, nausées, douleurs aux cervicales ou à la mâchoire… Peuvent aussi être handicapants au quotidien.

 

Des sons parasites variables

Le symptôme le plus commun prend la forme de bruits parasites, dont la description peut différer fortement d’un individu à l’autre : bourdonnements, sifflements, craquements ou encore battements. Les sons peuvent également être graves. De manière générale, des sifflements aigus sont mentionnés ; bien que les autres manifestations auditives précitées apparaissent dans une part importante des cas.

Pour la majorité des patients, la fréquence des acouphènes n’est pas continue, bien heureusement, et peut varier en intensité au fur et à mesure de la journée. Le volume augmente en général vers la fin de l’après-midi et se fait de plus en plus fort le soir, perturbant ainsi le sommeil et la quiétude.

Les deux oreilles ne sont pas touchées de la même façon – bien que cela puisse arriver – mais aucune preuve avérée n’existe à ce jour pour démontrer qu’un côté serait plus affecté que l’autre. Il n’est donc pas rare de ressentir uniquement des acouphènes dans l’oreille droite ou gauche.


Des sensations de vertige

Chez certaines personnes, les acouphènes peuvent également être accompagnés de vertiges plus ou moins handicapants, de nausées, d’une surdité passagère, ou de la désagréable sensation d’avoir l’oreille bouchée en permanence. Des pertes d’équilibre sont parfois possibles, bien que rares.

Sensations de vertige dues aux acouphènes
 

Des douleurs aux cervicales

Dans quelques cas spécifiques d’acouphènes, des douleurs aux cervicales, dans le cou, ou encore dans la mâchoire peuvent se manifester, causées par des tensions dans ces mêmes zones. On parle alors d’acouphènes somatosensoriels. Ils trouvent souvent leur source dans un choc récent à la tête, une manipulation dentaire, une posture inadéquate au travail ou lors du sommeil, ou faire suite à une séance d’ostéopathie. Assez rares, ils ne concernent que 7% de l’ensemble des personnes diagnostiquées3.

3 « L’acouphène peut-il trouver son origine dans un problème cervical ? » Traiter Acouphènes.fr. Avril 2018, https://www.traiter-acouphenes.fr/l-acouphene-peut-il-trouver-son-origine-dans-un-probleme-cervical/




POUR ALLER PLUS LOIN…