Comprendre
Conseils aux professeurs d’élèves sourds ou malentendants
Conseils aux professeurs

Conseils aux professeurs d’étudiants malentendants ou sourds

Difficile de connaître chacun de ses étudiants dans un amphithéâtre de plus de 100 personnes qui défilent au fil des heures… Compliqué aussi d’entretenir une relation de proximité lors d’un cours magistral.
Il se peut pourtant que vous ayez dans votre classe des étudiants malentendants ou sourds, trop timides ou trop impressionnés peut-être pour vous demander d’élever un peu la voix, de parler plus clairement, de répéter une information ou de demander du silence dans la salle.
Ainsi, sans le savoir, vous perdez peut-être en cours de route un étudiant plein de bonne volonté, mais qui n’entend pas suffisamment bien vos cours pour progresser. Voici donc quelques conseils pour vous permettre d’aider vos élèves malentendants à avoir les mêmes conditions de réussite que les autres.
Problème écoute dans les amphithéâtres

Des présentations en bonne et due forme

S’il paraît normal pour un professeur de se présenter à une nouvelle classe, il ne lui est pas toujours possible de demander aux étudiants en début d’année de remplir une fiche d’informations, comme cela se fait dans l’enseignement secondaire. Si vous avez les capacités de le faire, n’oubliez pas de faire mentionner à vos étudiants s’ils ont des soucis de santé qui pourraient nuire à leur bonne compréhension du cours ; il est parfois plus facile d’en parler à l’écrit.
Si vous avez beaucoup d’étudiants ou que vous n’avez pas l’habitude de demander ce genre de fiche, nous vous recommandons de demander à la classe entière si certaines personnes ont des soucis d’audition ou de vision qui nécessiteraient une petite adaptation de votre part ; bien entendu, signifiez que chacun peut venir vous le dire en personne et en toute discrétion à la fin du cours.

Des cours clairs comme de l’eau de roche

Il est évident qu’une bonne élocution est une corde qu’un professeur doit avoir à son arc. Si vous avez en face de vous un étudiant que vous savez malentendant, n’hésitez pas à l’inviter à se rapprocher de vous, si ce n’est pas déjà le cas ; parler haut et fort sera une aide pour lui, et ne fera pas de mal non plus aux autres étudiants, surtout si vous avez l’impression qu’on vous demande souvent de répéter.

L’art de l’enseignement : la répétition

Bien que répéter puisse parfois être agaçant, il s’avère que la redite est un outil d’apprentissage efficace, très utilisé dans les pays asiatiques notamment. Un étudiant qui n’entend pas bien peut parfois avoir peur de vous demander de répéter ce que vous avez dit ; ponctuer son cours de révision et de répétition pourra l’aider à ne rien louper, et aidera par la même occasion ses camarades à bien assimiler ce que vous leur apprenez !

Les professeurs se doivent d'aider leurs élèves malentendants

Un silence de cathédrale

Aucun enseignant n’aime les bavardages ou les salles de classe agitées, aussi bien à l’école primaire qu’à l’université. Et si vous avez des élèves sourds ou malentendants, le bruit de fond s’avère être un réel frein pour leur bonne compréhension du cours. Maintenir le calme et l’ordre sera donc bénéfique pour vous comme pour les élèves atteints de surdité.

De l’écrit à l’oral

À l’université, la prise de notes est fondamentale puisque peu de professeurs écrivent encore beaucoup au tableau. Cependant, si vous avez en face de vous un élève malentendant, il peut être bon que vous inscriviez par écrit les titres principaux de vos cours, les mots rares et compliqués, les notions clés, les noms de personnes, les dates, etc. Les facultés mettent aussi à disposition des étudiants des intranets, qui peuvent stocker les enseignements sur la toile ; pour un élève qui n’est pas capable de tout entendre en classe, ces outils de récupération des cours à l’écrit peuvent être de sérieux moyens de réussite.