Le Mag

24/04/2017

Protéger l’audition dès le plus jeune âge

Préserver le “Capital“ auditif comme on le fait pour la peau ? « Les enfants devraient en effet être protégés de l’exposition au bruit comme ils le sont, aujourd’hui, de l’exposition au soleil. » C’est ce qu’explique le Centre d’information et de documentation sur le bruit (CIDB) dans son guide Grandir avec les sons.

proteger-laudition-des-le-plus-jeune-age

LIRE LA SUITE
Cet ouvrage est particulièrement destiné aux parents et aux professionnels de la petite enfance, mais il intéressera aussi les grands-parents et toute personne soucieuse de la santé des plus jeunes. La maturation des voies et des centres auditifs du cerveau ne s’achève qu’entre la quatrième et la huitième année. « D’où l’importance d’assurer au bébé comme à l’enfant un environnement sonore riche et de qualité favorable à son développement », souligne le guide. Et même dès la grossesse… La fréquence des naissances prématurées est plus élevée que la moyenne chez les enfants exposés au bruit dans le ventre de leur mère, nous dit-on. Le guide explique ainsi tout ce qu’il faut savoir sur l’audition de l’enfant, les risques du bruit pour sa santé de la grossesse à l’adolescence, les comportements inquiétants et les moyens de prévention à la maison, à la crèche et à l’école. Une exposition, constituée de six panneaux mobiles, est également mise à disposition des établissements accueillant de jeunes enfants. Pour plus d’informations www.bruit.fr