Le Mag

19/08/2019

Un festival dans le cerveau

De nombreuses aires s’activent sous l’effet de la musique.

Comme tous les sons, la musique est transmise au cerveau par le tympan via les cellules ciliées de l’oreille interne, qui transforment ses vibrations en impulsions électriques.

Ensuite, le nerf auditif achemine ces signaux au tronc cérébral et au cervelet.

La musique est d’abord traitée dans le lobe temporal par les aires auditives.

Son rythme est analysé dans le cortex frontal et le cortex pariétal, qui stimulent les aires motrice et sensorielle, et par le cervelet.

Sa tonalité active également le cervelet, le cortex préfrontal et le lobe temporal.

La musique est mémorisée dans l’hippocampe, siège de la mémoire.

Lorsqu’elle suscite de l’émotion, positive ou négative, elle active le cortex orbitofrontal et l’amygdale qui régulent les réactions sensorielles.

La musique favorise ainsi la sécrétion de dopamine, l’hormone de l’envie et du plaisir, ou de sérotonine à l’effet inhibant.

La musique agit à de nombreux niveaux dans le cerveau