Le Mag

15/12/2020

L’e-santé passe aussi par l’oreille

Les aides auditives de nouvelle génération visent la santé dans son ensemble. Elles fournissent des services qui favorisent le bien-être et la prévention.

Les plus importantes innovations technologiques dans le domaine de la santé sont récompensées depuis deux ans au niveau international par les experts indépendants des MedTech Breakthrough Awards. En 2020, le fabricant Starkey a été le grand gagnant dans sa catégorie avec son aide auditive Livio Edge AI, la première au monde à intégrer l’intelligence artificielle. Grâce à cette nouvelle technologie, l’appareil auditif mémorise et analyse les environnements sonores et les activités de l’usager. C’est ce qu’on appelle l’apprentissage automatique : l’appareil retient, filtre et sélectionne les informations pour fournir en permanence la meilleure qualité sonore.

Intelligence artificielle et capteurs

D’une manière générale, les fabricants rivalisent d’innovations afin d’améliorer la compréhension de la parole, notamment dans le bruit. Une étude scientifique interne d’Oticon vient ainsi de démontrer la performance du système Opensound Navigator de l’Open S : cet appareil de classe II permet à la fois de mieux comprendre son interlocuteur principal et de se concentrer sur une autre voix si nécessaire, grâce à un important masquage du bruit de fond. Autre tendance de fond : l’intégration de capteurs. Livio Edge AI permet ainsi de mesurer sa condition physique et son activité cérébrale, et même d’émettre des alertes par SMS en cas de chute. Déjà reconnue médicalement comme l’une des zones les plus adaptées à la prise de la température corporelle, l’oreille se prête, en effet, à des mesures fiables.

Un programme pour la musique

Certains appareils de classe II ont un programme pour pouvoir mieux écouter la musique. Bonne pour le bien-être et la santé, la musique nécessite, en effet, une plage de fréquences et d’intensités beaucoup plus large que la parole. Elle se joue de 20 à plus de 10 000 hertz et jusqu’à 120 décibels, quand l’on s’exprime principalement entre 250 et 5 000 hertz, et 40 à 80 décibels d’intensité. Elle a donc besoin d’une bande passante plus large et d’une moindre compression de l’intensité pour être audible dans toutes ses nuances.

Toutes ces avancées technologiques contribuent à la satisfaction des usagers d’aides auditives de classe II. En tirant l’évolution de l’ensemble des produits du marché, elles permettent aussi l’amélioration continue des appareils de classe I.

Les nouvelles aides auditives sont adaptées à l'ergonomie de vos oreilles