Le Mag

27/08/2021

Des troubles auditifs de plus en plus fréquents d’ici 2050 selon l’OMS

Selon le rapport de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) publiée en début d’année, 1 personne sur 4 souffrira de problèmes d’audition d’ici 2050, soit environ 2,5 milliards de personnes dans le monde. Ce constat bien qu’alarmant n’est qu’une prévision, comme le rappelle l’OMS, et peut être évité, notamment grâce à la prévention et aux traitements précoces des pertes auditives.

L’importance de la vaccination et de l’hygiène

L’OMS indique dans son rapport qu’environ 60% des pertes auditives chez les enfants peuvent être évitées, grâce à la vaccination contre la rubéole et la méningite, mais aussi par l’amélioration des soins maternels et néonatals, ainsi qu’un meilleur dépistage et une prise en charge plus précoce de l’otite. Chez les adultes, adopter une bonne hygiène de l’oreille, se protéger du bruit et éviter les médicaments nocifs pour l’audition permet de réduire les risques de pertes auditives.

La nécessité de la prévention et du dépistage

Le manque d’informations claires sur ces troubles auditifs et l’image stéréotypée de ceux qui en souffrent limitent l’accès aux soins. L’OMS rappelle qu’il est nécessaire de se faire dépister à des moments stratégiques de la vie et que la plupart des maladies auditives guérissent avec un traitement médical ou chirurgical adéquat. Elle rappelle également que pour les pertes irréversibles, la rééducation, les appareils auditifs et les implants cochléaires sont efficaces et permettent une amélioration du confort quotidien et de la vie sociale.

L'Organisation mondiale de la santé prévoit une augmentation des problèmes liés à l'audition d'ici 2050.