Le Mag

19/11/2021

Prévention : la chanteuse Angèle brise le tabou sur les acouphènes !

Il y a deux ans, la chanteuse belge Angèle sortait un nouveau single : « j’entends ». Elle y évoquait ouvertement le sujet de ses acouphènes : un trouble répandu, dont il est encore nécessaire de parler aujourd’hui pour mieux le prévenir, et sortir les personnes qui en souffrent de leur isolement.

Qu’est-ce que les acouphènes ?

Les acouphènes se caractérisent par des tintements, sifflements ou craquements que seule la personne peut entendre. Ils peuvent survenir brusquement suite à une surexposition au bruit (c’est le cas pour la chanteuse), ou s’installer progressivement, de façon permanente ou intermittente, dans une seule ou les deux oreilles. Si certains sont incurables, des traitements existent pour les soulager (notamment via l’appareillage auditif), et il arrive qu’ils disparaissent d’un coup.

Prévenir les problèmes auditifs

Mieux vaut prévenir que guérir

Sensibilisée à ce trouble depuis son plus âge, à la fois par son métier, mais aussi par des cas dans sa famille, Angèle n’avait pourtant pas conscience du danger… Jusqu’à ce jour de 2017 où elle est invitée sur un plateau de télévision, et règle le boîtier relié à ses écouteurs à un volume beaucoup trop élevé. Elle ne se rend compte des dommages que plusieurs heures plus tard, lorsqu’un son permanent s’installe dans ses oreilles… Pour ne plus disparaître.

Depuis, elle diffuse le message auprès des plus jeunes générations : les oreilles sont fragiles, « si vous entendez du son trop fort dans vos oreilles pendant plus de 30 minutes, ça peut blesser pour toute la vie ».

Faire le « deuil du silence »

La chanteuse explique avoir mis plusieurs mois à sortir du déni et à oser consulter un spécialiste. Après cette période d’angoisse, elle est parvenue à accepter et à évacuer le stress provoqué par ses acouphènes, grâce à sa chanson notamment, qui lui permet de briser le tabou sur cette affection encore trop méconnue. Elle souhaite aujourd’hui en parler et sensibiliser le plus largement possible : « j’ai de la chance parce que pour moi c’est vraiment léger. Mais je pense qu’il y a des gens qui font des dépressions et je leur envoie tout mon soutien ». Une manière d’aider tous ceux qui en sont atteints à sortir de leur silence… Sur ce bruit si envahissant. Des solutions existent, vous n’êtes pas seuls ! Si vous avez le moindre doute, consultez un ORL, ou votre spécialiste Audition Conseil qui vous conseillera sur les solutions à mettre en place.