Le Mag

L’OMS a fait les comptes

La déficience auditive non prise en charge coûte cher à l’économie mondiale : 750 milliards de dollars en 2016.


Isolement social et difficulté de communication
L’isolement social et les difficultés de communication

  • 573 milliards de dollars

En France plus de 2 milliards d’euros

Les conséquences sociales d’une déficience auditive importante non compensée représentent à elles seules les deux tiers du coût mondial.

Baisse de la productivité
La baisse de productivité due au chômage et aux départs en retraite prématurés

  • 105 milliards de dollars

En France, un tiers des personnes actives et malentendantes souffrent psychologiquement

La presbyacousie peut survenir à partir de 50 ans, mais l’âge moyen du premier appareillage est de 72 ans.

LIRE LA SUITE
Dépense liées à l'absence de prise en charge
Les dépenses de santé liées à l’absence de prise en charge

  • 67 à 107 milliards de dollars

En France, plus de 200 millions d’euros pourraient être économisés sur six ans

Les personnes qui entendent mal ont des dépenses de santé plus élevées que les autres.

Accompagnement éducatif des jeunes enfants
L’accompagnement éducatif renforcé des enfants de 5 à 14 ans

  • 3,9 milliards de dollars

En France, un enfant sur mille nait avec des troubles auditifs chaque année

Les élèves malentendants ou sourds peuvent être scolarisés en milieu ordinaire, à l’école, au collège ou au lycée le plus proche de leur domicile, avec des enseignants parlant comme eux la langue des signes française ou le langage parlé codé. Un dispositif d’accompagnement est également prévu pour ceux qui ont des difficultés d’apprentissage, mais qui ne pratiquent pas ces langues.

 

Le 20 contre 1 français

En France, le coût de la déficience auditive non prise en charge est estimé à 20 milliards d’euros. En comparaison, les dépenses d’audioprothèses présentées au remboursement de l’Assurance maladie se sont élevées à près d’1 milliard d’euros, en 2015.

L’acquisition d’aides auditives a représenté 93 % de cette somme, les frais d’entretien et de réparation les 7 % restants. Seulement 134 millions d’euros ont été pris en charge par le régime obligatoire.

Affiche pour agir contre la perte auditive