Le Mag

17/11/2020

Acouphènes une nouvelle étude sur leur traitement

La prise en charge pluridisciplinaire des patients souffrant d’acouphènes permet d’atténuer ces troubles auditifs, voire les faire disparaître. Selon les besoins, elle associe correction auditive, thérapie sonore, sophrologie, psychothérapie, ostéopathie…

Première évaluation pour la sophrologie

La première étude de la prise en charge sophrologique a été publiée le 30 avril 20201. Elle a porté sur 140 patients ayant bénéficié de six à huit séances de sophrologie d’une heure chacune, pendant deux à quatre mois, selon un protocole spécifique au traitement des acouphènes. Seuls quatre patients n’ont pas constaté d’amélioration. Les autres ont vu leur handicap diminuer en moyenne de moitié, quels que soient l’origine, le mode de survenue et l’ancienneté de leurs acouphènes.

De bons résultats aussi avec les aides auditives

Parmi ces 140 patients, 40 % avaient déclaré une perte auditive mais seulement la moitié d’entre eux portait des aides auditives. Or en plus de corriger l’audition, un appareil auditif permet de couvrir ou d’inhiber l’acouphène en amplifiant plus ou moins les fréquences proches. Il permet aussi de combiner correction auditive et thérapie sonore par la diffusion d’un bruit blanc qui masque l’acouphène. La réussite du traitement dépend de la qualité du réglage de l’amplification et/ou du générateur de bruit. Elle repose sur la qualité du diagnostic et les compétences techniques de l’audioprothésiste. Globalement, les aides auditives réduisent les acouphènes huit fois sur dix.

Une nouvelle étude apporte des avancées dans le traitement des acouphènes

1 – Professeur Grevin et docteurs Ohresser, Kossowski, Duval, Londero – Annales françaises d’oto-rhino-laryngologie et de patholologie cervico-faciale 30 avril 2020.