Le Mag

05/08/2022

Du rire aux larmes

La musique active des systèmes émotionnels différents dans notre cerveau qui peuvent déclencher des réactions diamétralement opposées.

Elle peut nous transporter de joie et nous faire déborder d’enthousiasme, comme parfois nous submerger d’une vague de mélancolie. La musique nous touche alors au plus profond de nous-mêmes et va jusqu’à nous arracher quelques larmes. Le psychologue et neuroscientifique Stefan Kölsch livre lui aussi le fruit de ses recherches. « La musique occidentale imite l’expression émotionnelle des voix. Quand nous sommes de bonne humeur, nous parlons sur un rythme rapide, avec une voix plus claire, qui monte et qui descend. C’est la même chose pour les chansons joyeuses. Si, au contraire, nous sommes déprimés, nous parlons lentement, d’une voix plus sombre, des caractéristiques qu’on retrouve dans la musique triste. Non seulement nous reconnaissons
l’humeur des autres, mais nous nous laissons aussi contaminer par elle, grâce à la mélodie de leur discours. Les experts parlent de résonance émotionnelle ».

« LE SAVIEZ-VOUS ? Il suffirait de 500 MILLISECONDES pour permettre à notre cerveau de différencier des musiques gaies des musiques tristes. »

La musique joue sur nos émotions