menu fermer

Le Mag

Les personnes malentendantes sont plus touchées par la maladie d’Alzheimer

Les personnes malentendantes seraient plus touchées

Le risque de développer la maladie d’Alzheimer est 2,48 fois plus élevé chez une personne atteinte de surdité associée à une gêne sociale. C’est ce que démontre une étude récente réalisée par le groupe de recherche AcouDem du GrapSanté.

Ces chercheurs spécialisés dans l’étude du lien existant entre la maladie d’Alzheimer et la surdité ont pu également mettre en évidence l’utilité de l’appareillage auditif pour le patient et l’intérêt d’appareiller une personne avant la déclaration de la maladie.

Les malentendants plus touchés par la maladie d'Alzheimer
LIRE LA SUITE

Comme l’explique Laurent Vergnon, fondateur du GrapSanté : « Pour réaliser cette étude nous avons proposé à des malentendants atteints de la maladie d’Alzheimer et répondant à un certain niveau de déficience auditive de porter des aides auditives. Les résultats obtenus plaident pour une préconisation de l’appareillage précoce ».

L’étude a eu un autre intérêt, celui de rappeler l’importance du rôle de l’orthophonie dans le suivi audioprothétique des patients. En présence d’une surdité de perception, la personne entend les sons d’une manière déformée. C’est pour cette raison que l’intervention de l’orthophoniste est tout à fait justifiée et indispensable. Ce spécialiste du trouble de la parole et du langage peut ainsi aider la personne à comprendre les sons souvent altérés qui lui parviennent.