Le Mag

07/05/2020

L’indéfectible ouïe de la chouette effraie

Effrayantes, les chouettes ? Intéressantes plutôt ! Espèce la plus répandue parmi ses congénères, la chouette effraie est un rapace nocturne connu pour son plumage duveteux, sa tête ronde, son cri strident et… son audition hors du commun.

Où la presbyacousie n’existe pas

On sait depuis longtemps que le système auditif de la chouette effraie est particulièrement efficace. Si l’humain sait régénérer sa peau après une blessure, la chouette, elle, régénère les cellules de son oreille interne. Et elle le fait si bien qu’en 2017, une étude a montré qu’il n’y avait pas de différences auditives entre les jeunes et les vieux rapaces.
En continuant leurs recherches sur la régénération de l’ouïe de ces animaux, les scientifiques espèrent en comprendre le mécanisme. Et peut-être trouver de nouvelles solutions pour lutter contre la presbyacousie…

Système auditif exceptionnel de la chouette effraie

LIRE LA SUITE

De chouettes découvertes

Mais les scientifiques ont également découvert autre chose : la chouette effraie possède une sorte de « carte auditive » dans le cerveau, qui lui permet de localiser les sons. Cela l’aide à repérer les musaraignes ou mulots dont elle fait généralement son repas. Or, les humains aussi ont un tel système, dont on peine encore à comprendre le fonctionnement exact. Étudier ces rapaces devrait donc permettre de mieux appréhender le fonctionnement de notre propre cerveau et de concevoir des aides auditives encore plus sophistiquées.