menu fermer

Le Mag

Entendre, phénomène sensoriel et moteur

Comment notre cerveau se prépare-t-il à entendre et ainsi à mieux percevoir ? Des chercheurs de l’Inserm, à Marseille, et de l’université canadienne McGill, à Montréal 1, se sont posé la question et y ont répondu.

Ils ont démontré que la communication entre les cortex auditif et moteur est indispensable à une bonne écoute. Ces deux parties de notre cerveau collaborent activement à la perception des sons. Le cortex moteur, qui gère les mouvements, propage les sons rythmiques jusqu’au cortex auditif : la voix par exemple. Plus l’environnement est bruyant, plus son activité est importante pour que l’on distingue bien ces sons parmi d’autres. Cette découverte permet de réfléchir à la manière d’améliorer l’audition en intégrant le rythme de la parole.

1. Étude Credoc pour Bruitparif 2016.

Entendre fait travailler deux cortex de notre cerveau