Le Mag

19/03/2020

L’audition essentielle pour bien vieillir

Le rapport de la concertation Grand âge et autonomie reconnaît l’importance de préserver la fonction auditive en même temps que la vision ou la mobilité.

Depuis 2018, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) recommande une évaluation globale des capacités physiques et mentales des personnes âgées, afin de les préserver au mieux. La fonction auditive doit ainsi être surveillée et maintenue, tout autant que la vision, la mobilité, la mémoire, la vitalité et le bien-être psychique.

Renforcer la prévention

Dominique Libault, président du Haut conseil au financement de la protection sociale, recommande à son tour une approche globale de la prévention, dans le rapport
Grand âge et autonomie qu’il a remis le 28 mars dernier à Agnès Buzin, ministre des Solidarités nationales et de la Santé. Il propose de mener des actions de sensibilisation de la population et de renforcer la prévention, afin d’augmenter l’espérance de vie sans incapacité. Il s’agirait notamment de former les professionnels médicosociaux au repérage des fragilités de l’avancée en âge, dont la perte auditive.

Audition essentielle pour bien vieillir
LIRE LA SUITE

Bonne oreille, bon pied

Dans un communiqué, le 4 avril 2019, le syndicat national des audioprothésistes (Unsaf) a salué « la qualité et l’ambition d’ensemble de ce rapport ». Le syndicat, dont AUDITION CONSEIL est adhérent, rappelle à cette occasion que « la fonction auditive a un effet direct ou indirect » sur les autres capacités physiques et mentales à préserver. Il souligne que la compensation du déficit auditif agit non seulement sur l’audition, mais aussi sur la cognition, le bien-être psycho-social et la vitalité. Sans oublier la mobilité : mal entendre accroît en effet le risque de chute.