menu fermer

Le Mag

Les animaux domestiques aussi souffrent du bruit

L’homme casse les oreilles de ses compagnons à poils, comme le montre une étude anglaise menée sur les chiens.

De son ancêtre le loup, le chien a gardé des pulsions prédatrices qui l’incitent parfois à courir derrière les chats, les oiseaux ou les voitures. Il a aussi conservé une ouïe très fine, celle qui permet de débusquer ses proies mais aussi de se protéger du danger environnant. De fait, le meilleur ami de l’homme capte des sons beaucoup plus faibles et beaucoup plus lointains que son maître. Ce qu’un humain ne perçoit plus à quatre mètres de distance, le chien l’entend encore à plus de vingt mètres ! Inutile de parler fort à son chien, il suffit de s’exprimer sur le bon ton. L’animal est très sensible aux intonations, comme le montre une étude réalisée par une école vétérinaire de Londres.

Nos animaux domestiques peuvent aussi souffrir du bruit

LIRE LA SUITE