menu fermer

Le Mag

Acouphènes, la piste neuronale et cérébrale

Plusieurs zones du cerveau sont activées en cas d’acouphènes et d’hyperacousie.

Zones du cerveau sont activées en cas d’acouphènes
La perte auditive s’accompagne souvent d’acouphènes et d’une hypersensibilité à certains sons, sans que l’on sache encore expliquer pourquoi ni comment. Une équipe de recherche internationale a réussi à localiser les zones activées lors de ces troubles sensoriels. Elle a mis au jour tout un réseau neuronal et cérébral.
LIRE LA SUITE
En cas d’acouphènes et d’hyperacousie, le système auditif est connecté à l’amygdale qui régule les perceptions et les émotions, à l’hippocampe qui est capital pour la mémoire et la localisation, à la formation réticulée qui contrôle les fonctions vitales et cognitives, et au cervelet qui coordonne la motricité. Les chercheurs envisagent d’étudier si la désactivation d’une partie de ce réseau permettrait de réduire acouphènes et/ou hyperacousie.

Source : Tinnitus and hyperacusis involve hyperactivity and enhanced connectivity in auditory-limbic-arousal-cerebellar network _ Yu-Chen Chen, Xiaowei Li, Lijie Liu, Jian Wang, Chun-Qiang Lu, Ming Yang, Yun Jiao, Feng-Chao Zang, Kelly Radziwon, Guang-Di Chen, Wei Sun, Vijaya Prakash Krishnan Muthaiah, Richard Salvi, Gao-Jun Teng