Le Mag

24/12/2021

Une voix ça se travaille !

Le psychanalyste Jacques Lacan a dit que la voix est l’expression la plus proche de l’inconscient et de l’intime. D’ailleurs, ne parle-t-on pas de voix intérieure ? Quand on pense, on entend une voix, que notre cerveau crée à partir du néant. Sourde et muette de naissance, Virginie Delalande a fait de la parole le fondement de ses différentes activités d’avocate, conférencière et coach. Elle explique qu’elle a dû mener un travail colossal d’orthophonie, notamment pour parvenir à parler et à faire entendre sa voix. Aujourd’hui, Viriginie aime dire d’elle-même qu’elle est une grande bavarde !

Enfin, la voix est un instrument professionnel indispensable pour de nombreuses personnes : professeurs, comédiens, chanteurs, mais aussi orateurs publics et personnes politiques. Elle doit être travaillée pour les besoins du rôle ou de la fonction. Ainsi, une voix grave transmettra plus d’autorité qu’une voix aigüe. Dans son métier, un comédien sera donc capable de moduler sa voix pour incarner différentes expressions d’un même personnage ou divers rôles. Tantôt douce, s’il doit murmurer des mots tendres, tantôt forte si son personnage s’anime de colère. Et toute la puissance de conviction du comédien, qui fera « qu’on y croit », repose sur sa capacité à ressentir et exprimer, par la voix notamment, toute une large palette d’émotions.

L’interprétation de Cyrano de Bergerac par Gérard Depardieu dans le film de Jean-Paul Rappeneau (1990) en est un excellent exemple. En particulier lorsque Cyrano prend la place de l’amoureux pour lequel il a écrit des poèmes à l’attention de la belle Roxane : qui mieux que lui peut murmurer dans l’ombre ses propres mots d’amour à une femme dont il est lui-même épris ? A sa fenêtre, la romantique Roxane entend les vers précieux portés par la douceur de la voix, sans reconnaître celle de son cousin Cyrano…

Certaines profession demandent de travailler leur voix quotidiennement