Le Mag

20/02/2020

L’ouïe des éléphants : c’est grave docteur ?

Les humains ont parfois du mal à percevoir les fréquences basses, ce qui n’est pas le cas des éléphants.

Avec de si grandes oreilles, on se serait douté qu’ils avaient une bonne ouïe… Et pourtant, ce n’est pas grâce à leur taille qu’ils captent les infrasons. Si les oreilles des éléphants sont immenses, c’est pour les rafraîchir lors de fortes températures.

C’est grâce à son oreille interne que l’éléphant perçoit les infrasons… et avec son larynx qu’il en produit. Il est capable d’entendre un autre éléphant jusqu’à 5 km. Voire même plus : l’énorme animal distingue aussi les ondes sismiques, qui peuvent parcourir plus de 30 km. C’est ainsi qu’ils échappent parfois à des catastrophes naturelles que l’Homme n’a pas vu venir.

LIRE LA SUITE
Ces sons produits et perçus par l’éléphant nous ont permis de découvrir que les pachydermes avaient plusieurs moyens de communiquer à longue distance, par onde sismique par exemple, en frappant le sol avec la patte, ou encore grâce à leur chant silencieux, modulations d’infrasons inaudibles pour l’homme. Avec son oreille interne si particulière, l’éléphant nous montre toujours plus qu’il est un animal surprenant et vraiment à part.