Le Mag

04/02/2022

Un Oscar du son pour un film sur la perte auditive

Pour la première fois, le cinéma témoigne des risques et du handicap auditifs grâce à la création sonore.

Sorti en France le 16 juin 2021, le film Sound of Metal a d’abord connu un grand succès aux États-Unis et reçu deux oscars, dont l’un est revenu à l’ingénieur du son, Nicolas Becker. Véritable performance cinématographique, ce film propose aux spectateurs une expérience sensorielle inédite. En plongeant dans l’univers sonore perçu par un batteur qui perd l’audition à force de bruit, Sound of Metal surprend par la manière dont il reflète la surdité et la fait ressentir.

Une récompense pour le film Sound of Metal sur la perte d'audition

Le son y tient le premier rôle grâce au travail réalisé par l’équipe d’ingénierie sonore. Ses expérimentations ont permis au public d’entendre des couches de fréquences, des acouphènes et autres curiosités sonores. L’acteur principal, Riz Ahmed, raconte aussi que Nicolas Becker a parfois sorti son micro pour enregistrer sa digestion, ses yeux qui clignaient, ou sa bouche qui déglutissait. Ces idées et façons de développer tout un paysage sonore, à la fois complexe et réaliste, donnent une intensité palpable à ce que ressent une personne qui devient sourde.