Le Mag

22/10/2021

Audition des adolescents : mieux vaut prévenir que guérir !

Audition des adolescents : mieux vaut prévenir que guérir !

La musique tient une place primordiale dans la vie des adolescents : elle leur permet à la fois de s’isoler et de créer des liens, en échangeant sur leurs goûts avec les autres. Tout en respectant leurs besoins, les parents ont un rôle déterminant à jouer pour prévenir les problèmes d’audition !

Le dépistage : de la maternité… au lycée !

Aujourd’hui, les tests d’audition sont parmi les premiers réalisés après la naissance d’un enfant : dès son premier jour de vie, les médecins vérifient qu’il entend bien. Mais le dépistage des troubles auditifs ne se limite pas à la période néonatale. Les tests font partie intégrante des visites médicales obligatoires en maternelle et primaire, et la vigilance des parents doit rester de mise durant l’adolescence, lorsque ce n’est plus le cas. Voici quelques signes qui peuvent vous conduire à lui proposer un bilan chez un ORL ou un médecin généraliste.

Prévenir les problèmes auditifs chez les adolescents avec AUDITION CONSEIL France

Perte d’audition : quels sont les signes ?

Votre enfant semble avoir des difficultés à entendre ? Posez-lui quelques questions simples pour en avoir le cœur net :

  • Est-il gêné pour suivre une conversation dans un environnement bruyant ? Par exemple, à la cantine, dans une rue passante, dans la cour avec un groupe de copains ?
  • A-t-il des difficultés à entendre les professeurs s’il est au fond de la classe, le film s’il est dans les derniers rangs au cinéma ?
  • Est-il plus compliqué pour lui de comprendre son interlocuteur s’il ne le voit pas de face ?
  • Lui arrive-t-il de faire répéter les chiffres, lorsqu’on lui donne un numéro de téléphone ?
  • Est-ce que ses copains entendent des bruits qu’il ne perçoit pas (vibreur, pas, sonnerie au loin…) ?
  • A-t-il l’impression d’entendre des sifflements ou des grésillements (acouphènes) ?

Si c’est oui, prenez rendez-vous avec lui chez un professionnel de l’audition.

Prévenir avant de dépister

Il n’est pas toujours possible de faire un bilan de dépistage… En revanche, dès qu’il acquiert son premier téléphone, il va pouvoir écouter de la musique partout : parlez alors prévention avec votre adolescent. Les ORL conseillent généralement d’investir dans un casque de bonne qualité, plutôt que dans des écouteurs (surtout pour les plus grands, pour éviter les pertes et les vols). Limiter le volume à la moitié de la puissance, c’est indispensable… Limiter la fréquence et la durée, c’est encore mieux ! Pas plus de trois ou quatre heures d’écoute d’affilée : les oreilles, elles aussi, ont besoin de se reposer. Cela peut également créer des temps plus conviviaux, pendant lesquels on se reconnecte en famille. Et surtout, veillez à ce qu’il ne s’endorme pas le soir avec ses écouteurs… pas si simple, mais tous ces gestes devraient lui permettre de préserver son audition : même s’il n’a pas encore conscience de leurs bienfaits, il vous remerciera dans quelques années !