Le Mag

04/03/2021

Les acouphènes, une gêne sonore qui touche de plus en plus de Français

Un acouphène est un tintement, un sifflement ou un bourdonnement qui donne l’impression d’entendre un son dans l’oreille, alors qu’il n’y a aucun bruit dans l’environnement sonore proche. La JNA (association qui organise la Journée Nationale de l’Audition) a mené une enquête en 2020 sur les personnes souffrant à cause des acouphènes. Leurs résultats ont indiqué une hausse de 2% entre 2017 et 2020 des personnes touchées (de 37 à 39% des français) et ont permis d’établir qu’environ 20 millions de Français ressentent des acouphènes, parmi lesquels 6 millions disent en percevoir de façon récurrente. Ils sont généralement bénins, mais ils peuvent être très handicapants et causer de l’anxiété chez certaines personnes.

Quelles sont les origines des acouphènes ?

Les acouphènes peuvent être dus à un simple malaise corporel dû à un bouchon de cérumen ou à blocage de l’osselet de l’oreille. Ils peuvent également être causés par un mauvais traitement de l’oreille :   traumatisme sonore à cause d’un son trop aigu, utilisation de coton-tige… Ce genre d’acouphènes se soigne très facilement, mais certains d’entre eux sont chroniques. Les acouphènes continus ou récurrents sont les plus difficiles à soigner, car la plupart du temps, les spécialistes n’arrivent pas à savoir quelle est l’origine de cette impression sonore. Si la cause n’est pas déterminée, on ne peut pas soigner l’origine du problème, mais il reste néanmoins une solution pour les patients qui en souffrent.

Lire la suite
Les acouphènes peuvent avoir différentes sources

Comment traite-t-on les acouphènes réguliers ou continus ?

Certains spécialistes de l’audition ont commencé à se dire il y a quelques années, qu’à défaut de faire disparaître cette impression sonore, il fallait que les patients s’y habituent pour ne plus que cette sensation leur nuise. C’est à partir de ce constat qu’ils ont établi un traitement pluridisciplinaire de plus en plus utilisé de nos jours. Pour réussir à s’habituer à ce problème, il faut déjà comprendre que l’oreille ne fait que capter le son, ce n’est pas elle qui décide que ce bruit est un parasite et qu’il faut s’en débarrasser, mais le cerveau. La conscience définit que cette résonnance est désagréable et anormale, et le traitement consiste à faire en sorte que le cerveau ne considère plus l’acouphène comme gênant et s’y habitue. Afin d’y parvenir, il faut consulter un certain nombre de spécialistes : ORL, audioprothésiste, ostéopathe et chiropraticien, sophrologue, psychologue…

Quel est le traitement pluridisciplinaire à suivre ?

Le traitement commence après un premier examen auditif chez l’ORL qui détermine ou non la cause du problème et indique la marche à suivre. En dehors des médicaments qui peuvent soulager temporairement le patient, il est nécessaire d’effectuer une thérapie sonore avec l’aide d’un ORL et d’un audioprothésiste. Cette dernière consiste à diffuser un « son blanc » par-dessus l’acouphène, afin de s’acclimater à ce son artificiel, qui est moins dérangeant que celui entendu et auquel on s’habitue plus facilement. D’autres méthodes peuvent également aider le patient, comme l’ostéopathie (si le problème est mécanique), ou la relaxation dans le cadre de l’anxiété, avec notamment : la sophrologie, l’hypnose ou l’acupuncture, qui offrent de très bons résultats. Si le problème persiste, il est également envisageable d’avoir recours à une thérapie cognitive et comportementale avec un psychologue. Il aide à contrôler les pensées négatives, à se détendre pour ne plus penser aux acouphènes.

Peut-on guérir des acouphènes ?

La combinaison de toutes ces techniques est parfois nécessaire, c’est pour cette raison qu’on parle d’un traitement pluridisciplinaire. Néanmoins, le traitement est long puisqu’il faut souvent plusieurs mois ou années avant de pouvoir retrouver une vie normale sans être dérangé par les acouphènes. C’est pour cette raison que des scientifiques travaillent actuellement sur des essais cliniques, visant à modifier l’activité cérébrale pour corriger les acouphènes, mais aussi des thérapies cellulaires ou géniques. Certaines thérapies médicamenteuses testées en France récemment permettent, grâce à une injection dans l’oreille, de faire disparaître des acouphènes qui sont apparus depuis moins de trois mois. La science évolue et continue de soigner les malades. Désormais, les acouphènes sont mieux pris en charge. Si jamais vous en souffrez, n’hésitez pas à consulter un spécialiste de l’audition.