Le Mag

Les raisons de mal entendre

Si le prix est le principal motif évoqué pour ne pas acquérir des aides auditives, il n’est pas le seul frein à la santé auditive. Une personne malentendante sur deux estime ne pas avoir besoin d’aide.
Etude sur les raisons de ne pas porter un appareil auditif
En France, 33 % des personnes âgées de plus de 74 ans ont une perte auditive, et 18 % de celles ayant de 65 à 74 ans, selon l’étude EuroTrak France 2015. La majorité est atteinte de presbyacousie, une baisse de l’audition due au vieillissement. S’il est naturel que l’audition, tout comme la vue, diminue avec le temps, il semble moins évident de porter des audioprothèses que des lunettes. L’étude indique que 42 % seulement des malentendants de plus de 65 ans compensent leur perte auditive, alors que 92 % des presbytes ont des verres correcteurs.

LIRE LA SUITE
Les principales raisons  relevées par l’étude pour ne pas acquérir d’aides auditives, tous âges et pathologies confondus, sont le prix (76 % des répondants), d’autres priorités (58 %) et l’opinion de l’ORL (60 %) ou du médecin généraliste. Viennent ensuite les motifs liés au besoin lui-même, plus ou moins ressenti, et à la perception négative des aides auditives.
Je n’ai pas besoin d’aides auditives : c’est la raison évoquée dans 56 % des cas de perte d’audition non corrigée. D’aucuns pensent que leur déficience n’est pas assez prononcée, d’autres estiment qu’ils entendent bien assez dans la plupart des situations. Dans 51 % des cas, l’absence de correction est justifiée par le fait que seules les hautes fréquences sont mal entendues. Enfin, une personne sur deux argue le mauvais fonctionnement des aides auditives dans le bruit et leur inconfort.

Des motifs contredits par les utilisateurs

Ces avis appellent un point technique mais certains trouvent déjà leur contre-pied dans les réponses faites lors de l’étude par les utilisateurs d’aides auditives. Parmi ces derniers, 72 % déclarent que leurs audioprothèses fonctionnent mieux que ce qu’ils avaient espéré et 83 % sont satisfaits de leur utilisation dans un environnement bruyant. Les taux de satisfaction sont supérieurs à 70 % dans la majorité des situations d’écoute : à la maison, au travail, dans les activités de loisirs, devant la télévision… Ils atteignent et dépassent les 80 % pour les conversations : en tête-à-tête ou en groupe, au téléphone. Globalement, 84 % des utilisateurs sont satisfaits et 96 % déclarent que les aides auditives améliorent au moins occasionnellement leur vie quotidienne.