menu fermer

Le Mag

Des protections sur mesure pour les musiciens

Les musiciens sont très sensibilisés aux risques de perte auditive liés à une écoute prolongée, souvent à des niveaux élevés. C’est vrai pour les groupes de rock comme pour les musiciens d’orchestre : plusieurs années d’exposition à la musique peuvent altérer significativement l’oreille. Des protections auditives spéciales musique sont donc indispensables mais elles ne doivent pas gêner les perceptions sonores.

Des protections sur mesure pour les musiciens

Coulés dans des moules réalisés à partir d’empreintes du conduit auditif de chaque oreille, ces embouts en silicone sont équipés de filtres adaptés à chaque situation. Les musiciens sont très sensibilisés aux risques de perte auditive liés à une écoute prolongée, souvent à des niveaux élevés.

C’est vrai pour les groupes de rock comme pour les musiciens d’orchestre : plusieurs années d’exposition à la musique peuvent altérer significativement l’oreille. Des protections auditives sont donc indispensables mais elles ne doivent pas gêner les perceptions sonores.

Protections auditives sur-mesure pour les musiciens

LIRE LA SUITE

Trois niveaux de filtration selon les besoins

« Les protections standards ne conviennent pas à la plupart des musiciens car elles ne respectent pas l’ensemble du spectre sonore, explique Philippe Metzger, audioprothésiste Audition Conseil à Paris. Pour eux, il existe des solutions sur mesure avec une filtration équivalente sur toutes les fréquences.

Selon les besoins, trois niveaux de filtration sont proposés : une légère atténuation de moins 9 décibels, la plus utilisée de moins 15 décibels, et une filtration de moins 25 décibels pour les ambiances les plus bruyantes, où les pics sonores peuvent atteindre jusqu’à 120 décibels et provoquer des traumatismes auditifs. » Clipsés sur des embouts sur mesure et amovibles, ces filtres étymotiques peuvent être testés et changés.

La sensibilité est optimale entre 70 et 75 décibels

« Certains musiciens aiment l’effet vibratoire de la musique et leur plaisir augmente avec le son, souligne Philippe Metzger. Avec une protection de moins 25 décibels, ils doivent renoncer à ce ressenti physique. Le capital auditif, rappelons le, ne se régénère pas. Il faut aussi savoir qu’à partir de 95 décibels, l’oreille humaine sature et perçoit moins bien les mélodies. Sa sensibilité est optimale entre 70 et 75 décibels. La plupart des musiciens prennent vite l’habitude d’utiliser des filtres et ont absolument besoin de leurs embouts au quotidien. »

Pour bien conseiller et suivre chaque musicien, Philippe Metzger propose systématiquement un bilan audiométrique. La prise d’empreinte du conduit auditif, nécessaire à la réalisation de l’embout sur mesure en silicone, exige ensuite beaucoup d’attention car dans la partie osseuse, la protection doit être confortable quel que soit le mouvement du visage. Essayées et approuvées par l’audioprothésiste et le musicien en boutique, les protections révèlent enfin tous leurs effets en musique ! Pour plus d’informations, contactez votre audioprothésiste Audition Conseil.

3 bons conseils :

  • Utilisez systématiquement les protections auditives en répétition et en concert.
  •  Ne retirez pas l’embout dans une ambiance bruyante car un traumatisme auditif est bien vite arrivé.
  • Respectez les temps de repos de l’oreille en faisant une pause d’un quart d’heure toutes les deux heures.