Le Mag

Les franciliens particulièrement affectés par le bruit

En Île-de-France, le bruit est un problème parmi d’autres, placé en cinquième position par les habitants après le coût de la vie et du logement, l’insécurité, la pollution de l’air et les conditions de déplacement 1. Les nuisances sonores sont considérées comme un inconvénient majeur par un Francilien sur trois. L’association Bruitparif, devenue le Centre d’évaluation technique de l’environnement en Île-de-France, aide les autorités compétentes à établir leurs cartes stratégiques et leurs plans de prévention du bruit face à cette menace pour la santé 2. Partenaire des acteurs de la lutte contre les nuisances sonores dans la région, ce centre de mesure, de traitement et de restitution des données contribue également à l’innovation technique par son expertise. Il développe notamment la mesure des bruits des transports afin de réduire cette source de nuisances sonores, la principale au domicile des Franciliens avec les bruits des voisins.

Les nuisances sonores sont une problème majeur pour l'ensemble des Franciliens

1. Étude Credoc pour Bruitparif 2016.
2. Conformément à la directive européenne 2002/49/CE effective au 1er juillet 2018.