Le Mag

L’audition des jeunes en danger !

C’est le cri d’alarme lancé lors de la dernière Journée nationale de l’Audition, le 14 mars. Les résultats d’une enquête réalisée par l’Ifop, quelques semaines plus tôt, sont inquiétants.

Le dernier sondage Ifop pour la Journée nationale de l’Audition s’est déroulé en février 2019, auprès d’un millier de personnes. La perception d’acouphènes a été comparée à celle mesurée l’année précédente. Chez les jeunes, elle a augmenté de neuf à dix points ! Des acouphènes ont été ressentis par 65 % des 15-17 ans contre 56 % en février 2018, et par 59 % des 18-24 ans contre 49 % un an plus tôt. Pour la moyenne des Français, le pourcentage est resté stable à 43 %.

LIRE LA SUITE
Globalement, les jeunes sont en proportion plus nombreux à avoir ressenti des troubles au cours des trois derniers mois, en particulier de la fatigue, des difficultés d’endormissement et une baisse de moral. Ils ne font généralement pas de lien éventuel avec leur santé auditive, mais reconnaissent leur exposition au bruit et son impact.

Ainsi la grande majorité des 15-17 ans dit avoir des difficultés à comprendre la parole dans l’espace public (80 %), au téléphone (76 %), dans les transports en commun (74 %) et dans les bars et restaurants (70 %). Les 18-24 ans sont également nombreux à faire ces constats. En comparaison, 65 % des Français se plaignent de mal entendre dans les bars et restaurants, 62 % dans l’espace public, à peine plus de 50 % dans les autres circonstances.

Les jeunes sont au cœur du débat lors de la journée nationale de l'audition

Les jeunes se sentent peu concernés par les problèmes auditifs