menu fermer

Le Mag

L’appareillage : passeport pour une meilleure audition

Audition Conseil : une méthodologie spécifique

Lappareillage pas pas passeport pour une meilleure audition

Le métier d’audioprothésiste s’appuie sur une expertise et un savoir-faire qu’il met au service de ses patients. Le choix de l’aide auditive ne représente qu’un aspect de sa prestation, la part la plus importante est celle de l’adaptation personnalisée et du suivi dans la durée de l’appareillage.

Un travail de spécialiste pour lequel Audition Conseil a mis au point une méthodologie spécifi que qui repose sur une écoute attentive des besoins, l’adaptation personnalisée de chaque équipement auditif, l’accompagnement et le suivi individualisé des patients. Une méthodologie qui prend tout son sens au fur et à mesure que se déroulent les différentes étapes de l’appareillage.

LIRE LA SUITE
  •  Le premier rendez-vous

Un premier contact, pour comprendre les besoins auditifs du patient ainsi que son mode de vie, afin de lui proposer une solution sur mesure dans le respect de la prescription ORL.
– L’entretien est un moment capital car il permet à l’audioprothésiste de cerner les besoins ainsi que le profil et les attentes personnelles du patient en matière de correction auditive.
– Les tests audiométriques : l’audioprothésiste procède à une série de tests pour évaluer la baisse de l’audition. Il s’agit essentiellement d’audiométrie tonale (détection de bips sonores) et d’audiométrie vocale afin d’évaluer la gène en conversation.
– Le choix de la solution auditive : réalisé en concertation avec le patient sert à déterminer la réponse audioprothétique la mieux adaptée à ses besoins et à son mode de vie. La solution retenue dépend bien sûr de la nature de la baisse auditive.
– Le devis personnalisé : remis à l’issue de 1er rendez-vous, le devis normalisé détaille les différentes étapes de la prestation audioprothétique et précise la nature de la solution préconisée.

  •  Les essais

La fonction de l’audioprothésiste est de rechercher avec la personne malentendante la solution la mieux adaptée à ses besoins. Aussi est-il important que la personne ait la possibilité de tester chez elle la solution qui lui a été conseillée afi n de s’assurer que celle-ci correspond bien à ses attentes.

  • Une adaptation progressive

L’adaptation est une étape capitale pour la réussite de la correction auditive. Durant cette phase, l’audioprothésiste effectue tous les réglages nécessaires pour adapter les aides auditives aux besoins du patient. Il procède à la rééducation auditive afin de l’aider à ré-entendre des sons oubliés. Cette adaptation se fait progressivement car le cerveau doit réapprendre à utiliser des informations sonores dont il n’a plus l’habitude.

  •  L’accompagnement et le suivi

Une fois la phase d’adaptation terminée, l’audioprothésiste revoit périodiquement la personne appareillée afin de veiller au bon fonctionnement de ses aides auditives et lui garantir ainsi un confort d’audition durable.